La Microkiné chez les enfants

Dans ces premières années, l’enfant ressent une multitude d’émotions : la joie, l’envie, la peur, la colère, l’anxiété, la jalousie, la tristesse… Il peut cependant avoir du mal à les exprimer. En effet, il n’a pas encore acquis tous les moyens d’expression verbale ou non verbale pour décrire ou faire comprendre à l’autre son ressenti, ses émotions.

L’enfant a également une vision du monde différente de la notre et peut ressentir certaine scène de vie ou moment de vie de manière disproportionnée ou différemment des adultes.

Nous pouvons penser par exemple au premier jour d’école ou de crèche où les parents doivent laisser l’enfant seul. Ce moment peut être perçu comme un abandon, et laisser une trace, une cicatrice pathogène dans l’organisme de l’enfant. Cette cicatrice peut à plus ou moins long terme déclencher un trouble du sommeil, une peur de l’école, une énurésie (le pipi au lit)…

La technique de microkinésithérapie, fait partie des thérapies douces. C’est une pratique manuelle où le microkiné effectue des micro-palpations spécifiques. Il n’y a donc pas besoin du langage verbal pour effectuer le traitement. C‘est pour cette raison qu’elle est si efficace chez les enfants et les nourrissons.

Pendant la séance, l’enfant reste habillé sur la table d’examen et les parents sont invités à rester auprès de lui. Ils peuvent parler ou jouer avec lui s’ils le souhaitent.

La microkinésithérapie, à travers des palpations spécifiques, permet à l’enfant, sans qu’il ait besoin de parler, de libérer les émotions qu’il n’a pas su extérioriser ou qui sont restées en suspens au cours des derniers mois ou années. Elle va également permettre d’éliminer les éventuelles cicatrices pathogènes apparues suite à une émotion forte, non gérées par l’organisme.

Quels sont les motifs de consultation ?

La microkinésithérapie permet de soulager les petits :

  • des coliques du nourrisson
  • des régurgitations
  • de la peur de l’école
  • des difficultés relationnelles
  • des difficultés d’apprentissage et de mémorisation
  • des troubles du comportement
  • du manque de confiance en soi
  • des troubles du sommeil, des cauchemars
  • des intolérances alimentaires
  • des allergies respiratoires, de l’asthme
  • du pipi au lit
  • des angoisses et du stress
  • de l’hypersensibilité

 

Portrait Innocence Bonheur Darkblue Chapeau Photo gratuit

Parmi ces motifs de consultation, les troubles du sommeil chez le tout petit, sont très fréquents.

Une étude de l’apport de la microkiné sur les troubles du sommeil dans la petite enfance a été réalisé et présenté au congrès GETCOP de Metz sur les thérapies complémentaires en 2019.

Vous pouvez retrouver les résultats de cette étude sur ce lien: GETCOP-Troubles-du-sommeil