Microkinésithérapie : Quel sont les effets secondaires?

La microkinésithérapie est avant tout une technique manuelle douce, qui ne nécessite aucune manipulation ou mobilisation.

Elle s’effectue essentiellement par des micro-palpations. C’est par ces micro-palpations que le microkiné va pouvoir sentir la vitalité d’un tissu, d’un organe.

La microkinésithérapie consiste donc à effectuer une suite de micro-palpations spécifiques permettant de retrouver les agressions mémorisées par le corps et de trouver leur étiologie. Les mémoires de ces agressions sont aussi appelées cicatrices pathogènes.

Par cette technique, le microkiné va stimuler ces mémoires, indiquer au corps leur présence afin qu’il puisse relancer le processus d’auto-réparation de l’organisme, éliminant ainsi ces cicatrices pathogènes.

Le corps est en effet capable de s’auto-réparer : suite à une fracture les os se ressoudent, un virus attaque l’organisme et le système immunitaire se défend afin de l’éliminer. C’est la capacité du corps humain à tendre vers un équilibre et s’auto régénérer.

De par l’absence de manipulation, la microkiné ne présente aucune contre-indication et reste adaptée quelque soit l’âge du patient. Ainsi nourrissons ou personnes âgées peuvent consulter un microkiné. De même aucune pathologie ne rentre en contre-indication de cette pratique qui peut au contraire être complémentaire à tout traitement spécifique.

Après une séance, le patient peut ressentir pendant quelques jours un état de fatigue ou des douleurs passagères : c’est le corps qui entame le processus de recherche des mémoires des agressions et qui engage le processus d’auto-réparation, ce processus peut durer jusqu’à trois semaines après la séance. Durant ces trois semaines, le patient peut avoir une augmentation des symptômes pour lesquels il est venu consulter ou ressentir d’anciennes douleurs, c’est ce qui arrive lorsque le corps revit l’agression afin de mieux engager le processus d’auto-réparation. Ces symptômes ne sont pas systématiques, seule une légère fatigue peut se ressentir. Dans les deux cas le mécanisme d’auto-réparation sera engagé.